vendredi 20 janvier 2017

Naked Ultimate Basics, mon nouveau basique au quotidien !


Bonjour à tous !
Cela faisait un bon bout de temps que je ne vous avais pas proposé une revue. Pour changer, je vais vous parler palette de fards à paupières, et non de rouges à lèvres.
Aujourd'hui, je jette mon dévolu sur la palette Naked Ultimate Basics d'Urban Decay. Pour la petite histoire, cette palette, je m'étais jurée de ne pas l'acheter. Comme je possède déjà la palette Meet Matt(e) Nude de The Balm, elle me semblait un peu obsolète. Pourtant, à chaque fois que je passais dans un Sephora, je ne pouvais pas m'empêcher de la swatcher : c'était plus fort que moi ! J'avais jusqu'il y a peu réussi à résister à la tentation. C'était sans compter sur mon copain qui, ayant remarqué mon manège, a profité des fêtes pour me l'offrir, cette crapule.
Alors, après presque d'un mois d'utilisation, elle vaut le coup ou pas, cette palette ?


La palette a une forme carrée, et son clapet est décoré avec des lignes en relief qui convergent en son centre. De prime abord, je n'étais pas transcendée, mais plus je la regarde, plus je tombe sous son charme. J'aime beaucoup la fermeture magnétique qui reste assez solide, le grand miroir, ultra pratique, ainsi que le format qui change un peu des autres Naked. J'aurais préféré qu'elle soit un peu plus fine, mais elle reste assez facile à emporter avec soi. Dans l'ensemble, il s'agit d'un bel objet. Vous recevez également un pinceau double embout composé d'un petit embout plat et précis, et d'un embout plus touffu et souple, tout en restant assez plat. Ce n'est pas forcément le plus pratique de mes pinceaux, mais je l'aime bien.


Attardons-nous maintenant sur le plus important : le produit en lui-même ! La palette est composée d'une rangée de fards dans les tons neutres tirant sur les tons froids, et d'une rangée de fards plutôt chauds accompagnés d'un gris et d'un noir. Finalement, je trouve que sur la paupière, les fards de la rangée supérieure ne sont pas si froids que ça.  Les teintes s'accordent donc très bien les unes avec les autres, toutes rangées confondues.
Je déplore tout de même un peu la présence du gris et du noir qui sont des teintes que je n'utilise au final que très peu, mais je sais que beaucoup apprécient leur présence dans une palette. Question de préférences, donc.
Autre chose à noter : les teintes proposées dans la palette restent plutôt adaptées aux peaux claires voire médium. Si vous avez la peau métisse ou noire, je ne peux pas garantir que la sélection de couleurs vous conviendra, malheureusement...
Ma couleur préférée au sein de cette sélection est Extra Bitter, un orange/cuivre mat qui est merveilleux et qui ne ressemble à aucun autre fard de ma collection. J'aime aussi beaucoup Tempted, Faith et Lockout qui sont de très jolies couleurs de transition pour le creux de la paupière. Je déplore un peu la similarité entre Nudie et Commando, même si cela ne m'empêche pas de les apprécier !

Rangée du haut swatchée

De gauche à droite : Blow, un beige irisé (le seul de cette palette), Nudie, beige mat un peu plus foncé, Commando, la teinte du dessus, un peu plus orangée, Tempted, un brun moyen plus froid, Instinct, un brun plus soutenu et plus violacé et Lethal, un brun/prune.

Rangée du bas swatchée
De gauche à droite : Pre-game, un beige aux sous-tons très jaunes, Extra Bitter, un orange/cuivré mat, Faith, un brun moyen chaud, Lockout, un brun moyen un peu plus neutre mais plus foncé, Magnet, un gris neutre et Blackjack, un noir/anthracite.

La qualité des fards est, à mes yeux, très bonne. Je trouve leur texture très douce et super facile à travailler. Sur mes swatches, leur pigmentation semble être assez faible, mais à l'oeil nu, je peux vous assurer qu'elle est bien meilleure. Les fards sont suffisamment pigmentés pour être bien visibles sur la paupière, mais pas trop au point d'être difficiles à travailler. En plus de cela, la variété des teintes proposées permet tant de faire un maquillage léger qu'un maquillage très chargé. Ce juste milieu fait que je me dirige pratiquement tous les jours vers cette palette, puisque lorsque je l'utilise je n'éprouve pas vraiment le besoin de piocher dans une autre palette.

Pour conclure
En résumé, je trouve que la facilité d'utilisation et d'association des fards fait vraiment la force de cette palette. Jusqu'à présent, je ne voyais pas vraiment l'intérêt des palettes Naked Basics, trop banale à mes yeux, mais maintenant j'ai compris : au quotidien, c'est ultra pratique ! Si vous ne possédez pas encore les petits formats, je pense que cette palette peut être un super achat. Pour ma part, je suis ravie qu'elle fasse partie de ma collection !

Je vous laisse avec un petit maquillage que j'ai réalisé avec cette palette. J'ai principalement utilisé les fards chauds, donc Extra Bitter, Faith et  Lockout, ainsi que le fard Blow en touche lumière en coin interne, sur le bombé de la paupière et sous l'arcade sourcillière.






J'espère que cette revue vous aura été utile, j'ai pour ma part pris beaucoup de plaisir à l'écrire.

À bientôt ! xx

vendredi 13 janvier 2017

Party Season



Bonjour à tous ! Je reviens discrètement vous présenter le maquillage que j'avais réalisé pour le réveillon et surtout vous souhaiter une très belle année 2017 ! C'est dingue comme le temps passe vite. Pour ma part, l'année 2016 a été très positive, tant d'un point de vue personnel que d'un point de vue professionnel. Il est clair qu'à l'échelle internationale, cette année a été marquée par bien trop d'événements négatifs, mais je préfère me concentrer sur les points positifs. J'espère en tout cas que vous avez passé un chouette réveillon. Pour ma part, rien de spécial, nos plans ont été annulés à la dernière minute donc nous avons passé la soirée en amoureux, tout simplement, ce qui était très bien aussi d'ailleurs ;).



Ce smokey eyes a été principalement réalisé avec la palette Naked Ultimate Basics (une revue par ici bientôt, d'ailleurs) ainsi que la Naked Smokey, toutes deux de la marque Urban Decay. Je porte rarement ce type de maquillage aussi chargé, j'ai souvent du mal à distinguer la frontière entre " smokey eye bien estompé " et " oeil au beurre noir ", haha! J'ai principalement utilisé des fards mats, et lorsque le gros de l'estompage était fini, j'ai ajouté un gris irisé sur la paupière mobile pour un côté festif. Pas de faux cils, je ne trouvais pas cela nécessaire puisqu'on restait chez nous.



Pour ce qui est du teint, j'ai utilisé un fond de teint L'Oréal, le Pro matte si je ne me trompe pas. Un peu de correcteur, un coup de blush (Melba, comme d'habitude!) et de Bronzer de Soap & Glory pour contrebalancer les yeux assez chargés.


Comme touche finale, j'avais choisi le Melted Chihuahua de Too Faced. Je l'aime beaucoup, mais après avoir pris les photos j'ai ajouté un peu de Twig de chez M.A.C. qui, d'après moi, était encore plus flatteur.

J'espère pouvoir vous proposer plus de contenu en 2017, je suis vraiment motivée à vous écrire davantage... On croise les doigts ! En attendant, prenez soin de vous et à bientôt !