dimanche 18 septembre 2016

Je ne mange pas mes amis

Bonjour à tous,

Je ne sais pas vraiment comment commencer cet article. Je sais qu'actuellement, tout ce qui tourne autour du naturel, du végan, végétarien, cruelty free, etc. jouit d'une certaine popularité. Certains qualifient même cela de mode. Cependant, même si c'était véritablement le cas, il faut avouer je préfère ce genre de tendance qu'une mode autour du non-respect de la vie, des animaux, etc. Pour ma part, le végétarisme est un sujet qui me touche depuis des années, mais je n'avais jamais réussi à passer à l'action... Sûrement par manque de motivation, à cause de la pression sociale qui nous "pousse" à manger de la viande, du fromage, à acheter du cuir... bref, à utiliser les animaux comme des objets. Il est clairement bien plus facile de se conformer à la norme afin d'éviter les jugements, puisque la société nous pousse à complètement dissocier les animaux de l'utilisation que l'on en fait, de la manière dont on les traite, et à juger les personnes qui consomment différemment.


Au début de l'été, j'ai cependant décidé qu'il en était assez et j'ai complètement dit bye bye à la viande. J'ai également beaucoup réduit ma consommation de produits laitiers et je ne mange pas vraiment d’œufs (ça n'a jamais été le cas donc pas de gros changement à ce niveau-là). Le déclic est venu, entre autres, de deux phrases qui ont fortement résonné en moi. Une partie de moi espère qu'elles vous feront également réfléchir.

La première est que la plupart des gens ne mangeraient pas de viande s'ils devaient tuer l'animal eux-mêmes. Je ne supporte pas la violence (envers les hommes aussi bien qu'envers les animaux), et je serais incapable de tuer un animal, j'en suis tout à fait consciente. Pourtant, si j'achète de la viande, je paie également quelqu'un pour tuer l'animal dont elle provient : c'est donc comme si je le tuais moi-même, par personne interposée.

La deuxième est : "les animaux sont mes amis et je ne mange pas mes amis". J'ai toujours adoré les animaux, peu importe leur race, je veux dire par là que je trouve les vaches tout aussi mignonnes que les cochons ou les chats. J'avais donc l'impression d'aller totalement à l'encontre de mes convictions en mangeant de la viande tout en disant que j'aimais les animaux et que j'étais sensible à leur souffrance. Ma décision était donc prise : plus de viande pour moi.


À ce niveau de l'article, vous devez vous demander où je veux en venir, et je vais être franche, je ne le sais pas moi-même. Je sais simplement qu'il s'agit d'un sujet à propos duquel je pense qu'il faut sensibiliser les gens, car on ne se rend vraiment pas compte à quel point notre système actuel maltraite les animaux et la terre. Je ne veux pas vous délivrer le discours écolo que vous n'avez pas envie d'entendre, mais tout de même... Notre consommation d'animaux et de produits d'origine animale pollue énormément, et quand je dis énormément, je pèse mes mots. Alors si vous n'envisagez pas d'arrêter la viande pour des raisons éthiques, le côté environnement vous poussera peut-être à limiter votre consommation. J'ai d'ailleurs trouvé des sites vraiment motivants qui vous permettent d'avoir une idée de ce que vous "économisez" à la planète en mangeant végétarien/végan : ici et ici. Je ne suis pas encore prête à manger bio et local pour tout mais je fais de plus en plus attention à la provenance des produits que je consomme.

Et niveau beauté, ça donne quoi ? Et bien c'est assez complexe, je dois l'avouer. Il faut savoir que j'ai tout de même une sacrée collection de maquillage (et tout n'est clairement pas cruelty-free) et que, si je reste dans mon optique de consommer mieux et de polluer moins, tout jeter n'est pas vraiment la solution idéale. Mon objectif est donc de n'acheter désormais que des produits naturels/bio pour mes cheveux et ma peau. Pour le maquillage, je pense au minimum acheter des produits cruelty-free, car je ne vais pas vous mentir, j'ai toujours envie de pouvoir acheter des produits qui me font envie, bio ou non. Il s'avère d'ailleurs que de nombreuses marques de supermarché (Essence, Catrice, entre autres) ne testent pas sur les animaux. Après, à vous de voir si vous êtes d'accord d'acheter des produits qui proviennent de marques qui sont cruelty-free mais dont l'entreprise-mère ne l'est pas (comme NYX, qui fait partie de L'Oréal). Pour me renseigner à ce sujet, j'ai découvert le site Ma vie sans cruauté, qui est une vraie mine d'informations :) !

Pour le moment, je suis donc un peu dans une période de transition, un entre-deux imparfait, mais qui me convient. Je pense que le plus important, c'est de faire de son mieux. Sur internet, vous trouverez plein de personnes qui vous donneront l'impression de ne pas faire assez, que vous n'arriverez jamais à avoir une alimentation parfaite, mais je vais vous dire un secret : personne ne mange parfaitement ! Par contre, un petit effort est bien mieux que rien du tout ! :)

J'aimerais bien savoir, ce genre de sujet vous touche-t-il ? Vous êtes végé/végan aussi ? Bref, votre ressenti m'intéresse !

4 commentaires:

  1. Coucou ma belle
    Comme toi je suis en pleine période de transition et la deuxième phrase pour ton déclic à aussi été la même pour mon déclic.
    La beauté est un peu plus délicat, pas vraiment envie de me priver des choses qui me font envie et aussi à cause des mensonges des marques. Compliquer de démêler le vrai du faux y
    En tout cas je suis de tout cœur avec toi !
    Bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que la beauté c'est un peu plus compliqué... Déjà qu'en Europe les tests sont interdits donc on ne devrait plus s'inquiéter à propos de ça... Enfin, même les petits efforts représentent parfois une vie sauvée :) Merci de ton commentaire ! Bises

      Supprimer
  2. J'adore ton blog Adèle :)) Moi aussi je réduis fortement ma conso de viande…je trouve difficile de complètement éliminer le poulet, surtout que j'ai aussi réduit les laitages… pour moi le truc que je n'arrive pas à éliminer c'est le poisson. Du coup je suis dans un entre deux aussi où j'essaie d'acheter bio/local/respect de la pêche/ etc… mais il est vrai aussi que les étiquettes mentent parfois ou alors "contournent".. mais comme tu dis, it's worth trying.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci Madame Bouchet ! C'est gentil ! :) De toute façon, je pense que le plus important, c'est de faire un effort là où on sait le faire, personne n'est parfait... :)

      Supprimer